Orestie

Là où les dieux nous ont abandonnés

Trilogie composée des pièces suivantes :

  1. Agamemnon de Sénèque (création prévue pour 21-22)

  2. Electre de Sophocle (création prévue pour 22-23)

  3. Réécriture de l’Oreste d’Euripide (création pour l’intégrale de l’Orestie en 23 )

1. Résumé d'Agamemnon de Sénèque

Après dix années de guerre, le roi Agamemnon, chef des armées grecques, rentre victorieux à Mycènes après avoir réduit en cendres la ville de Troie. Le peuple l’accueille en triomphateur aux portes du royaumes. Parmi les nombreuses esclaves troyennes amenées en trophées, se trouve la jeune princesse Cassandre, dont Agamemnon est tombé amoureux. 

 

Durant le long conflit, la Reine Clytemnestre, restée à Mycènes, a pris pour amant Egisthe (fils de Thyeste et cousin d’Agamemnon). La pièce s’ouvre sur le couple illégitime complotant l’accueil sanglant qu’il réserve au roi. L’une pour venger sa fille Iphigénie, sacrifiée au nom de la guerre dix ans auparavant, l’autre pour venger son père Thyeste, assassiné des années auparavant.
La jeune princesse Electre, deuxième fille d’Agamemnon et de Clytemnestre, entre à cet dans l’histoire pour sauver en hâte son petit frère Oreste en le confiant à un fidèle ami. En éloignant le garçon de la mainmise de Clytemnestre, elle espère son retour avec des renforts pour venger le père assassiné et détrôner ses meurtriers.

2. Résumé d'Electre se Sophocle

L’attente du retour d’Oreste-sauveteur fut plus longue que prévue. Une nouvelle dizaine d’année s’est écoulée depuis le meurtre d’Agamemnon. Electre s’est vue déchoir de ses titres et vit désormais comme une mendiante dans le palais de son père. Elle est retenue captive par sa propre mère Clytemnestre et le nouveau roi Egisthe.
Electre espère toujours le retour d’Oreste quand l’annonce de la mort du frère tant attendu vient tout chambouler.

3. Résumé d'Oreste d'Euripide

Dans cette dernière partie du spectacle, nous empruntons un tout autre prisme pour le clore.
Toute la mythologie que nous avons construite nous servira de base pour construire une histoire dans un tout autre décor et une toute autre époque : L’intrigue se déroulera de nos jours entre un tribunal international et un institut fictif entre une prison et un hôpital.


Oreste, fils de l’ancien président grec Agamemnon a été arrêté après le meurtre du couple présidentiel, Clytemnestre et Egisthe.
 

Le procès d’Oreste a lieu dans un tribunal international car différents pays dont sont originaires les protagonistes ou dans lesquels les protagonistes ont résidé assez longtemps pour obtenir une double nationalité, veulent obtenir justice.
 

Oreste de son côté est pris de folie et est pourchassé par des visions cauchemardesques suite au matricide commis.
Les uns à la suite des autres, les personnages sont interviewés, témoignent ou sont convoqués pour témoigner au tribunal.

 

Après toutes ces générations de vengeances personnelles où chacun a dépassé son précédent d’horreur, il est temps que la justice tranche définitivement pour empêcher le sang de couler à nouveau et d’apaiser le peuple qui crie dans les rues. Mais la Justice se voit ébranlée elle-même par toutes les définitions que chacun s’en fait...


Pour mettre fin à toute cette histoire, la nouvelle présidente grecque, Athéna, accorde la grâce présidentielle à Oreste, mais rien ne se résout comme prévu.


En utilisant tous les éléments mythographiques de notre épopée et en les réadaptant dans une fiction qui pourrait se dérouler à notre époque, le spectacle se clora sur une vision contemporaine du mythe de Babel en ce qu’il induit de difficulté voire d’impossibilité des hommes à se comprendre et à rendre « La Justice ».

Photos

Générique

Mise en scène
Youssouf Abi-ayad

 

Musicien - Compositeur

David Hess


Créatrice costumes
Angèle Caspar


Régisseuse Lumière
Marine Flores


Jeu
Youssouf Abi-ayad

Mathilde Carreau

Romain Darrieu

Agathe Herry

Manon Raffaelli

Adrien Serre


Production

Compagnie Les Ombres des Soirs, compagnie conventionnée Région Grand Est.


Soutiens

DRAC Grand Est
Région Grand Est
Granit – Scène Nationale de Belfort
Théâtre National de Strasbourg
Jeune Théâtre National